Un lundi pas tout à fait comme les autres…

Lundi 16 mars 2020.

Nous y sommes. Le début d’une semaine pas tout à fait comme les autres.

Ce matin, je n’irai pas prendre mon petit café du matin dans l’un de mes cafés préférés, comme je le fais habituellement depuis 25 ans. Je démarre plutôt ma semaine en allant récupérer à 9h le Drive que j’ai commandé jeudi après-midi, avant de revenir travailler à la maison.

Comme vous probablement, mes enfants, les trois, sont à la maison. Mon mari également.

Comme vous aussi, je suis perturbée. Je sens que je vais avoir du mal à me concentrer sur mon travail. Comment rester concentrée sur mes priorités professionnelles, pourtant bien réelles, alors que nous serons tous à la maison, les uns sur les autres, avec l’obligation, en plus, d’encadrer notre fille de 10 ans dans sa « classe à la maison » ?

Je dois pourtant garder le cap et restée centrée, pour nos clients, pour nos stagiaires qui comptent sur nous, pour ma collaboratrice (et soeur) avec laquelle je travaille désormais entièrement à distance, et pour l’entreprise que j’ai créée il y a près de 10 ans et qui doit traverser cette épreuve sans (trop de) dégâts.

En ce lundi matin, je suis une femme qui s’inquiète pour son mari dont la maladie chronique l’expose encore plus que les autres, je suis une fille qui s’inquiète pour sa mère, je suis une maman poule rassurée d’avoir ses 3 enfants à ses côtés (même sa grande de 21 ans et son grand de 19 ans !), je suis aussi une chef d’entreprise soucieuse de préserver la continuité de l’activité et qui s’interroge sur l’impact de cette crise sans précédent sur sa pérennité, je suis enfin un employeur qui veut d’abord protéger son employée.

Je suis tout ça à la fois et je m’adapte. Comme vous.

Une opportunité pour ralentir la cadence et revisiter notre façon de travailler

Il y a aussi une partie de moi, et j’ose à peine à le dire, qui se réjouit de cette opportunité, imposée, contrainte, de ralentir la cadence et de revisiter notre façon de travailler. Mon agenda s’est allégé en 48 heures : déplacements professionnels annulés, interventions publiques et privées reportées, même la sortie de mon prochain livre, Slow working, est reporté au 28 avril ! Un comble, non ? Bien sûr, cela me contrarie. Mais j’y vois là, au contraire, l’opportunité inattendue de me poser, de retravailler mes contenus de formation, d’en créer de nouveaux, de retrouver le temps, et le simple plaisir d’écrire sur mon blog, de faire le plein d’énergie pour l’après-crise,. Bref, de changer de rythme. Réellement.

Il y a aussi une partie de moi, et j’ose à peine à le dire, qui se réjouit de cette opportunité, imposée, contrainte, de ralentir la cadence et de revisiter notre façon de travailler.

A l’heure où nous sommes tous, sans exception, bousculés dans notre quotidien, où nos habitudes de vie les plus ancrées ont volé en éclat, nous devons trouver de nouveaux repères et nous réorganiser, avec patience et résilience.

A votre écoute par mail pour vous aider à mieux vous organiser en télétravail

En cette période où la solidarité doit primer sur tout le reste, chacun peut, à son modeste niveau, apporter sa pierre à l’édifice. Je me suis interrogée sur la façon dont je pouvais apporter la mienne. Je ne suis ni soignante, ni professeur des écoles, mais s’il y a bien une chose que je sais faire, et a priori plutôt bien, depuis de longues années, c’est d’aider à les autres à mieux s’organiser et à gérer leur temps. J’ai notamment accompagné des centaines d’entrepreneur.es et de télétravailleurs à mieux travailler de chez eux et à réinventer leur cadre de travail. C’est mon talent à moi, à chacun le sien.

Aussi, je mets sincèrement et gracieusement mes compétences à disposition de chacun, chacune d’entre vous. Si vous stressez à l’idée de travailler de chez vous, si vous vous interrogez sur la façon dont vous allez pouvoir continuer à travailler, si vous rencontrez au bout de quelques jours des difficultés à vous organiser à la maison, à télétravailler si vous n’en avez pas l’habitude, à (re)trouver vos marques, à rester concentré.e, à hiérarchiser et arbitrer vos priorités, n’hésitez pas à m’adresser un mail (diane[at]tempsetequilibre.com), je répondrai patiemment, par mail également, à toutes vos questions. Je vous aiderai aussi longtemps que nécessaire, tant que cette crise durera.

Des ressources à venir

Je partagerai également dans les prochains jours un certain nombre de ressources qui vous permettront de mieux vous organiser si vous travaillez de chez vous et de mieux gérer vos priorités, mais également mon expérience, positive, de Responsable pédagogique et formatrice en F.O.A.D. (Formation Ouverte et à Distance), que nous pratiquons en tant qu’organisme de formation depuis plusieurs années. Oui, nous pouvons travailler, apprendre, former à distance, et nous pouvons le faire de façon très qualitative, et très humaine aussi !


Comme à chaque fois que mon quotidien est bouleversé, je choisis de partager mon ressenti avec ce qui m’est le plus naturel, le plus évident, l’écriture. C’est de cette manière que mon coeur s’exprime le mieux.

Ironie du sort, j’avais déjà écrit il y a quelques années (sur mon précédent blog Zen & Organisée) un billet intitulé « Un lundi pas tout à fait comme les autres »… C’est le lundi 16 novembre 2015.

Prenez bien soin de vous, vraiment, et de vos proches. Nous prendrons de nouveau un café en terrasse tous ensemble.

Les commentaires

Soraya

Merci beaucoup Diane pour ce billet et pour ta belle contribution. C’est vrai que le télétravail, qui est déjà compliqué à pratiquer en temps normal, ne va pas être simple pour nous tous qui basculons si vite dedans.
Bon courage à tous

Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *